Toujours dans sa quête de présenter des contraires, inverses et opposés
et après sa série Je ne suis pas et Yin Yang, née de la superposition de négatifs et positifs, K se sert alors du défaut d’un appareil et donne naissance à des panoramiques
étranges, retournés et oniriques paysages qui portent le nom d’Univers Inversés.

Outre le désir de partager de la beauté, il s’agit également de montrer que
l’on peut toujours utiliser un objet même si il est dysfonctionnant.
Des paysages métaphores alors…
visant à inciter le spectateur à philosopher sur la vie.

Expérience photographique faite depuis 2009 , les Univers Inversés voient le jour pour la première fois avec leur exposition sur Monaco en 2015.
Des triptyques 35 X 135 cm et diptyques 35 x 85 cm présentés ci-dessous.

Leurs présences est à noter dans des ventes aux enchères dont celle au profit de Fight Aids Monaco
et celle, organisée par Daniel Boéri de l’Entrepôt au profit de la réhabilitation d’un collège au Népal.

Présence à noter lors des 11ème Rencontres Artistiques Monaco Japon en février 2017,
retrouvez les en septembre 2017 au Forum Jorge François à Nice.

Kollection 2017 Nouveau format en 35×120 cm et 35×75 cm – Tirage photo contrecollé sur dibond.